QUESTION :

Peut-on effacer des dépôts faits sur ResearchGate et Academia  ?

REPONSE :

Il est possible de supprimer un pdf sur ResearchGate en allant sur son profil, dans l’onglet « Contributions ». Pour chaque référence bibliographique, il existe un bouton Remove. Cliquer dessus et sélectionner « Remove full-text from publication page ».
Sur Academia, pour chaque référence bibliographique, il existe un bouton Edit. Si on clique dessus, on peut modifier les champs de la référence bibliographique et supprimer le pdf via la poubelle.

QUESTION :

Quels types de documents dépose-t-on sur un réseau social scientifique ? Une référence à un de nos articles ou bien l’article lui-même ?

REPONSE :

Il vaut mieux déposer le document (preprint ou postprint par exemple avec autorisation de l’éditeur à vérifier dans SHERPA/RoMEO) dans une archive ouverte comme HAL au préalable. Ensuite, on signale la référence bibliographique dans l’un des réseaux en indiquant l’URL du dépôt dans HAL.

On peut également commenter vos publications sur Twitter, en mentionnant le lien dans HAL pour augmenter la visibilité mais aussi pouvoir échanger avec les pairs.

QUESTION :
Peut-on supprimer des publications déposées dans HAL ?

REPONSE :
Il n’est pas possible de supprimer ou retirer des documents avec texte intégral, dès lors que le dépôt a été modéré. Il est possible de créer une nouvelle version de la publication qui s’affichera en premier à la consultation.
Aide : https://doc.archives-ouvertes.fr/gerer-ses-depots/

QUESTION :

Quels sites existe-t-il pour connaître la politique des éditeurs en ce qui concerne le droit de dépôt dans une archive ouverte ?

REPONSE :

Ces répertoires ne sont pas exhaustifs. Si vous n’y trouvez pas l’information souhaitée, consultez le site de l’éditeur ou contactez-le.

QUESTION :

Étant chercheuse au CNRS, je voudrais savoir si le CNRS est « institution membre » pour la revue Nucleic Acid Research chez Oxford University Press, ce qui me permettrait de diminuer de moitié les frais de publication  ?

REPONSE :

Le CNRS n’a pas d’accord avec la maison d’Ă©dition universitaire britannique Oxford University Press, pour faire bĂ©nĂ©ficier les chercheurs d’une baisse du montant des APC (Article Processing Charges).

QUESTION :

Je voudrais publier un article qui, en partie, discute et critique des publications antĂ©rieures, accessibles gratuitement par Internet. En particulier, je voudrais reprendre des diagrammes de rĂ©sultats de mesure, les exploiter (effectuer des mesures personnelles sur ces diagrammes), en surcharger les figures et les commenter ; bien sĂ»r en faisant rĂ©fĂ©rence aux publications d’origine. Dois-je demander expressĂ©ment l’autorisation aux auteurs le droit de copier et d’exploiter leurs figures-diagrammes ?

REPONSE :

Lorsqu’on souhaite reprendre et exploiter des graphiques, diagrammes, illustrations, etc. pour les retravailler et en publier un article, il est nécessaire d’en demander l’autorisation aux auteurs, même si l’on cite leurs publications.

Textes de référence :

Fiches techniques de la direction du dĂ©veloppement des mĂ©dias sur le respect du droit de la propriĂ©tĂ© littĂ©raire et artistique sur l’Internet :  http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/

Les droits des auteurs : http://eduscol.education.fr/internet-responsable/se-documenter-publier/produire-et-publier-ses-propres-contenus/les-droits-des-auteurs.html

Editeurs web : comment respecter les droits d’auteur ? http://www.commentcamarche.net/faq/34187-editeurs-web-comment-respecter-les-droits-d-auteur

QUESTION :

J’ai Ă©crit un article d’histoire de la recherche sur le nĂ©matode C. elegans, et j’aurais des questions quant aux droits de reproduction de figures d’articles anciens (entre 1900 et 1982). Y a-t ‘il une date Ă  partir de laquelle c’est libre de droit? Ou s’adresser? La plupart de ces auteurs Ă©taient français, et les maisons de publication europĂ©ennes. Pour certaines d’entre elles, j’ai essayĂ© des demandes de permission Ă  l’Ă©diteur actuel (la plupart sans rĂ©ponse) mais pour d’autres, comme Gauthier-Villars, je ne sais pas ou m’adresser.

REPONSE :

La première question à se poser est de savoir si ces figures d’articles sont protégées par le droit d’auteur ? Si oui, est-ce que le droit d’auteur, plus précisément le droit patrimonial, est toujours en vigueur ? Dans le cas d’articles scientifiques (écrits par un ou plusieurs auteurs), une estimation de la durée du droit patrimonial est de 70 ans après la mort de l’auteur ou du dernier auteur (les articles sont des œuvres de collaboration). Si l’auteur ou les auteurs ont cédé leurs droits patrimoniaux à un ou plusieurs éditeurs (voir la nature de cette cession), ces derniers deviennent les titulaires des droits patrimoniaux.

Continuer la lecture de droits de reproduction de figures

QUESTION :

J’utilise Netvibes et ma page est publique, j’ai fait un lien Ă  partir de notre site internet. Cela peut donner des idĂ©es de sites Ă  consulter aux Ă©tudiants qui commencent un travail de recherche. Est-il utile de mettre Netvibes en page publique ou est-il prĂ©fĂ©rable de se contenter de faire une liste de liens sur un blog alimentĂ© par ailleurs par des billets sur l’actualitĂ© de son domaine, l’info sur les publications du labo, une revue des sommaires de revues Ă©trangères difficilement accessibles, etc. ?

REPONSE :

Ces deux outils sont complĂ©mentaires. Vous pouvez très bien conserver votre page publique Netvibes pour la recherche d’informations. Si vous souhaitez crĂ©er un blog, vous pouvez faire un lien vers votre page Netvibes, bien en Ă©vidence, ce qui vous Ă©vite de syndiquer des flux RSS que vous auriez dĂ©jĂ  dans cette page Netvibes. Le blog vous servira effectivement Ă  communiquer sur vos propres actualitĂ©s, vos annonces, revues de sommaires pour lesquelles il n’y a pas de flux RSS, etc. et pourra ĂŞtre plus centrĂ© sur votre domaine. Cela dĂ©pend vraiment de vos besoins.
Pour information, les flux RSS ont tendance Ă  disparaitre actuellement… malheureusement car c’Ă©tait bien pratique et très facile d’utilisation ! Attention Ă©galement au fait que, du jour au lendemain, un outil comme Netvibes peut disparaitre ou devenir tout payant… Les outils gratuits prĂ©sentent de plus en plus ce risque.

 

QUESTION :

Le CNRS promeut-il la communication scientifique par l’intermédiaire de blogs ?

REPONSE :

Le service communication du CNRS met en avant des blogs, notamment via CNRS le Journal : https://lejournal.cnrs.fr/nos-blogs

QUESTION :

Quel critères doivent ĂŞtre considĂ©rĂ©s pour aider au choix de l’outil pour la rĂ©alisation d’un plan de gestion de donnĂ©es?

REPONSE :

Il existe actuellement 2 outils pour vous aider à la rédaction d’un plan de gestion de données : DMPTool et DMPonline.

Il n’existe pas à proprement parler de recommandations concernant le choix d’un de ces deux outils. Cependant, DMPonline est plus utilisé en France, notamment du fait qu’il propose le programme Horizon 2020 dans la liste des financeurs. Ensuite, lorsque vous rédigez votre DMP, les recommandations de la Commission européenne sont indiquées pour chaque partie.

Les deux outils sont accessibles librement après création d’un compte. La différence réside surtout dans le pays d’origine (Etats-Unis pour DMPTool et Royaume Uni pour DMPonline). L’organisation des parties à renseigner est également un peu différente, à tester selon vos besoins. Toutefois, la rédaction d’un DMP est très souple. Vous pouvez également le rédiger à partir d’un outil bureautique.

Sachez qu’une version française du DMPonline est en cours de réalisation et sera prochainement disponible.